Réunion du Club = mardi 14 mai 2024 à 20h30

Beau succès pour notre premier brevet de 150 km en nocturne

, par Nicole Ricard

Pour changer un peu, nous avions choisi d’organiser un Brevet Fédéral des 150 km en nocturne, avec un départ à 20h et un retour dans la nuit. 11 courageux et courageuses s’étaient donnés rendez-vous à Capitany pour un dernier briefing et une petite collation.

Nous avons été comblés : tout se passa pour le mieux dans le meilleur des mondes pour une organisation se déroulant au mois de mars, en pleine période de giboulées... La nuit s’annonçait mouvementée avec un fort vent poussant à l’aller, quelques averses et un bon vent de face au retour. Ces prévisions nous incitaient à la plus grande prudence.

En fait, le temps fut bien clair jusque sur les hauteurs du Gers. Au loin, nous avons aperçu quelques trainées d’orage. Le vent modéré nous poussa tranquillement jusqu’à Beaumont de Lomagne. Les averses furent éparses et très limitées. Le vent souffla légèrement sur le retour.

Donc, que du bonheur à savourer en groupe, pouvoir parcourir la campagne Gersoise d’abord, la campagne Tarn-et-Garonnaise ensuite, et la campagne haut-Garonnaise pour terminer. Notre itinéraire nous menait à Beaumont-de-Lomagne via le Castéra et Sarran, à Castelsarrasin en longeant la Gimone, et à Grenade en longeant au loin la Garonne.

Comme dans chaque rando, il y eut une petite surprise. Elle eut lieu sur la commune de Beaumont-de-Lomagne. Notre amie Nadou, aidée d’un copain du club local, prévenue de notre passage quelques heures auparavant seulement, nous avait préparé un superbe ravitaillement bien au chaud chez elle. Rien ne manquait sur la table. Elle avait prévu le riz au lait, les meringues, les pop-corn et friandises en tout genre, avec café, thé et jus de fruit à volonté. Pour un peu on en aurait oublié l’heure. Nous étions là tous assis autour de la table comme pour un goûter de gamins.
Merci Nadou pour cette attention particulière à notre égard. Nous sommes repartis de Beaumont avec le sourire et le moral à bloc.

Laissons le mot de la fin à quelques-uns des nouveaux brevetés : Laëtitia, Pascale, Frédéric, Julio et Stéphane effectuaient leur 1er "150".

Philippe

  • Laëtitia  : "Une sensation de liberté, il fait nuit noire,
    je roule à l’aveugle j’essaie de deviner le paysage aux alentours, je ne vois pas au loin et je ne m’aperçois pas des difficultés de la route (les montées, les descentes, la visibilité etc…). Les petits bruits nocturnes, les odeurs dont je ne fais aussi attention la journée. Ce petit ravito à Beaumont-de-Lomagne a fait un bien fou, j’étais requinquée. Et puis sur le retour les derniers 25km m’ont paru interminable, la fatigue était présente. Pour ma part, une super expérience que j’étais loin d’imaginer pouvoir réussir."
  • Frédéric : "C’était très agréable de rouler dans la nuit tranquille à travers la campagne et très sympa et rassurant de rouler en groupe. Merci beaucoup d’ailleurs de m’avoir attendu après avoir déraillé !
    Vu les 50 derniers kilomètres qui étaient plutôt éprouvants pour moi du fait de la douleur aux épaules, je n’étais pas prêt à me relancer dans un 200km hier mais aujourd’hui je commence déjà à changer d’avis... en plus j’ai envie de tester mon nouveau vélo qui sera prêt."
  • Stéphane : "Je suis parti sur cette rando en me disant que ce n’était pas prudent de prendre la route de nuit et que le risque encouru ne semblait pas raisonnable. A ma grande surprise je me suis rendu compte que la nuit, les phares rendaient les véhicules très visibles à de grandes distances et que le trafic quasi nul en campagne permettait de rouler réellement en sécurité munis évidemment de nos éclairages et vêtements réfléchissants.
    La profondeur de vision réduite par la nuit rend les montées plus agréables étant donné qu’on ne voit pas la distance à parcourir pour atteindre le sommet !
    Au final très bonne sortie dans une bonne ambiance."

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur le site.

avril 2024 :

Rien pour ce mois

mars 2024 | mai 2024